L’enfant sans visage - Ariane Gélinas

23 août 2011 | par Charron Pierre H.
visuel de l'article

Un nouveau Monde. Envoutant et mystérieux.

Dans un Groenland futur, des rescapés d’une guerre mondiale bactériologique tente de survivre dans l’hostilité d’une terre nouvelle. Parmi eux, Henrik et sa sœur Camélia , survivants d’une attaque de radikalers qui ont massacré leurs parents. Les deux orphelins doivent amener leur jeune frère pour qu’il subisse une opération d’envergure, une greffe. En fait l’enfant, Niels, est un enfant sans visage.

Voilà la table est mise pour entrer dans cette univers créé par l’auteure qui dépeint une réalité insolite pourvue de faits étranges qui nous laissent aux aguets. Chaque scène ou chaque personnage laisse sa trace et ajoute au sentiment qui nous mets de plus en plus mal à l’aise parfois. Il faut dire que les attraits de cet enfant est peu orthodoxe et dès les premiers instants, nous laisse sur un mauvais sentiment. Une crainte, un envoutement se prépare et on sent son ascension qui se déploie sournoisement.

Ajouté à cela, des Amalgames, genre de bêtes mi-humaines ressemblant à des bœufs musqués, qui de par leur intelligence, tenteront de garder leur place et leur rang dans ce nouveau Groenland. Aussi, tout au long du récit, une atmosphère est omniprésente.De l’érotisme, penchant sur la dépravation. Un mode de vie qui semble être la norme et libérateur dans ce nouveau monde.Très réussi.

Et enfin, une conclusion étonnante. Hors de mots. Cinglante même, mais tellement … intelligente.

Je dois dire que je ne lis pas souvent de ce genre de roman. Mais celui-ci m’a saisi. Surpris. Après la lecture, il m’est resté à l’esprit et encore longtemps après. C’est comme si j’avais découvert un nouveau genre. J’ai lu … différent et j’aime ça. L’imagination de l’auteure est débordante et sans frontière.

En espérant ne pas attendre trop longtemps avant de lire à nouveau du Ariane Gélinas. Une auteure et un style à découvrir.

L’enfant sans visage, Ariane Gélinas, Éditions XYZ, 2011, 151p.

alt text

Publié le 23 août 2011 dans: Littérature québécoise

Share

1 commentaire

Par Frederic Raymond le 24 août 2011
C'est vrai que L'enfant sans visage est excellent. Un savant mélange d'anticipation, d'érotisme et d'horreur. Vous pourrez bientôt lire un nouveau texte d'Ariane Gélinas dans la première anthologie gore de La maison des viscères. Visitez www.visceres.com pour plus de détails.

Laisser un commentaire

captcha

À propos du blogueur

Pochette
Charron Pierre H.

Pierre H. Charron est informaticien de profession. Depuis quelques années, il voue son éxutoire dans l'écriture et la lecture. Il a publié des nouvelles litttéraires dans des magazines et fanzines. Il tient aussi son propre blogue littéraire. Il aime aussi le cinéma,les livres,la peinture, la musique et ...

Billet(s) récent(s) du blogueur